Coronavirus : le Mexique en état d'urgence sanitaire

Publié le : 31/03/2020 - 08:42Modifié le : 31/03/2020 - 08:42 Les rassemblements de plus de 50 personnes sont désormais interdits au Mexique, où l'état d'urgence sanitaire a été déclaré lundi. L'épidémie de Covid-19 a déjà fait 28 morts dans...

Coronavirus : le Mexique en état d'urgence sanitaire

Publié le : Modifié le :

Les rassemblements de plus de 50 personnes sont désormais interdits au Mexique, où l'état d'urgence sanitaire a été déclaré lundi. L'épidémie de Covid-19 a déjà fait 28 morts dans le pays et le nombre de cas augmente.

Publicité

Le gouvernement mexicain a déclaré, lundi 30 mars, l'état d'urgence sanitaire, avec l'instauration de mesures plus strictes destinées à lutter contre la propagation du coronavirus, alors que le nombre de cas de contamination a franchi le seuil des 1 000 et que le nombre de décès s'est accéléré.

Les autorités sanitaires ont fait état lundi d'un total de 1 094 cas confirmés d'infection, contre 993 la veille, et de 28 décès liés au virus, soit huit de plus que la veille.

>> À lire : Les ministres des Finances du G20 se réunissent pour "faire front commun" contre le coronavirus

La suspension des activités non-essentielles est prolongée jusqu'au 30 avril et les rassemblements de plus de 50 personnes sont désormais interdits. Mexico demande aussi aux personnes âgées de 60 ans et plus et aux personnes les plus vulnérables de respecter à la lettre les recommandations de confinement.

Revirement pour Andres Manuel Lopez Obrador

Le président mexicain, Andres Manuel Lopez Obrador, avait exhorté ses compatriotes, vendredi 27 mars, à rester chez eux pour éviter au Mexique d'être submergé par une épidémie de coronavirus.

Un revirement pour lui puisqu’il s’était attiré les critiques ces dernières semaines en organisant de vastes rassemblements avec ses partisans, avec lesquels il échangeait des accolades et des embrassades quand bien même ses propres conseillers scientifiques incitaient la population à éviter les contacts.

Le président mexicain a toutefois adopté une posture plus stricte ces derniers jours. Toutes les activités non essentielles de l'État fédéral ont été suspendues et Andres Manuel Lopez Obrador prend soin désormais de conserver au moins un mètre de distance avec ses interlocuteurs.

Avec Reuters

Let's block ads! (Why?)