Coronavirus : la Premier League risque d'être obligée de reprendre la saison !

Comme la quasi-intégralité des championnats européens, la Premier League est à l’arrêt à cause de l’épidémie de coronavirus qui frappe l’Europe. Et comme c’est le cas dans tous les autres pays du Vieux Continent, cette trêve imposée fait logiquement...

Coronavirus : la Premier League risque d'être obligée de reprendre la saison !

Comme la quasi-intégralité des championnats européens, la Premier League est à l’arrêt à cause de l’épidémie de coronavirus qui frappe l’Europe. Et comme c’est le cas dans tous les autres pays du Vieux Continent, cette trêve imposée fait logiquement perdre énormément d’argent aux diffuseurs, aux clubs et aux institutions. Le championnat anglais, qui touche des montants faramineux en matière de droits TV, n’est donc clairement pas épargné, et les pertes vont être conséquentes pour tous les acteurs du football britannique.

Alors qu’outre-Manche, on débat encore pour savoir si le titre doit être décerné à Liverpool ou si on doit décréter une saison blanche en cas de non-reprise, le journal The Independent dévoile de nouvelles informations à ce sujet. On apprend ainsi que la Premier League réfléchit déjà à la possibilité de reprendre le championnat, avec tous les matchs qui se disputeraient a priori à huis clos. Et les dirigeants de la ligue anglaise espèrent pouvoir y parvenir dès le début du mois de mai.

La PL risque de devoir rembourser un montant énorme en cas d’annulation de la saison

Pourquoi envisager un retour du football alors qu’on ne sait pas quelle sera la situation du pays à cette date là ? Tout simplement parce que la PL risque de ne pas avoir le choix. Le journal explique ainsi qu’en cas d’annulation de la saison, le championnat anglais devrait rembourser 762 millions de livres aux diffuseurs, soit environ 825 millions d’euros ! Un montant qui s’explique par les sommes folles payées par les diffuseurs comme Sky Sports et BT Sports, mais aussi par le fait que, contrairement à ce qui s’est passé dans d’autres pays, c’est la Premier League et non le gouvernement qui a décrété que le football devait s’arrêter.

Cette semaine, on apprenait notamment que Sky Sports faisait face à une vague énorme de désabonnements. Le journal explique qu’au sein des clubs, on craint de devoir payer ce total, qui pourrait les mettre dans de vraies difficultés financières. Le média explique aussi qu’un retour du football, à huis clos certes, pourrait aider à calmer la population et retrouver une certaine normalité dans ce climat de crise sanitaire. On devrait donc en savoir plus dans les prochaines semaines, mais cette initiative risque de déplaire aux joueurs...

Let's block ads! (Why?)