100 bébés naissent de mères atteintes du coronavirus dans un hôpital en Inde

Plus de 100 bébés en bonne santé sont nés de mères infectées par le nouveau coronavirus dans un hôpital de la ville de Mumbai, dans l'ouest de l'Inde.Trois des 115 bébés nés de mères infectées à l'hôpital général municipal de Lokmanya Tilak...

100 bébés naissent de mères atteintes du coronavirus dans un hôpital en Inde

Plus de 100 bébés en bonne santé sont nés de mères infectées par le nouveau coronavirus dans un hôpital de la ville de Mumbai, dans l'ouest de l'Inde.

Trois des 115 bébés nés de mères infectées à l'hôpital général municipal de Lokmanya Tilak au cours du mois dernier ont initialement été testés positifs au Covid-19, mais les tests ultérieurs les ont déclarés négatifs, selon les médecins.

Deux autres femmes enceintes infectées sont mortes à l'hôpital, dont une avant la naissance de son bébé.

Avec près de 24.000 infections signalées et plus de 840 décès à ce jour, la capitale indienne de la finance et du divertissement est devenue l'épicentre du Covid-19.

Lire aussi:

Coronavirus : le surpoids ou l'obésité ont-ils une incidence sur la maladie?

"Je suis confinée avec mon agresseur"

Plus de la moitié des bébés nés de femmes infectées dans cet hôpital - également appelé l'hôpital de Sion - ont été mis au monde par césarienne, tandis que le reste était des naissances naturelles, ont déclaré les responsables. Cinquante-six d'entre eux étaient des garçons, tandis que 59 étaient des filles. Vingt-deux de ces mères infectées y ont été envoyées par d'autres hôpitaux : on ne sait pas si la majorité de ces femmes ont contracté l'infection à la maison, dans la rue ou dans un service de l'hôpital.

Une équipe de 65 médecins et de deux douzaines d'infirmières a traité ces mères infectées par le coronavirus dans un service spécial de 40 lits. Avec la recrudescence des infections, l'hôpital prévoit d'ajouter 34 lits supplémentaires pour les patientes enceintes infectées.

Lire aussi:

Le "faux post" de Bill Gates et d'autres affirmations à ignorer

Cinq personnes qui ont vaincu le Covid-19

Les accouchements ont lieu sur une demi-douzaine de tables dans trois salles d'opération où les médecins, les infirmières et les anesthésistes utilisent des équipements de protection.

"Nous avons la chance que la plupart des femmes qui ont été testées positif ne présentent aucun symptôme. Certaines d'entre elles avaient de la fièvre et ont déclaré être essoufflées. Nous les avons traitées et renvoyées chez elles après l'accouchement", a déclaré le Dr Arun Nayak, chef du service de gynécologie de l'hôpital.

"Il y a beaucoup d'anxiété chez les mères. Elles continuent à nous dire qu'elles pourraient mourir, mais nous devons nous assurer que l'enfant est en bonne santé".

Après l'accouchement, les mères restent une semaine dans le service spécial pour les patients atteints de Covid-19 et on leur administre de l'hydroxychloroquine. Ensuite, elles sont mises en quarantaine pendant 10 jours dans un autre centre. Les bébés ne sont pas isolés et sont allaités par les mères qui portent des masques.

Lire aussi:

Un bébé, âgé de 30 heures, diagnostiqué du coronavirus

Coronavirus et hydroxychloroquine: y-a t-il des preuves que ça marche?

En février, un nouveau-né chinois a été diagnostiqué porteur du nouveau coronavirus à peine 30 heures après sa naissance à Wuhan, l'épicentre du virus.

Et en mars, un nourrisson qui avait été testé positif au Covid-19 est mort à Chicago - le premier décès connu d'un enfant de moins d'un an infecté par le virus aux États-Unis. Un nourrisson de six semaines serait mort de complications liées au Covid-19 dans le Connecticut. Et au début de ce mois, un bébé de trois jours est mort après que sa mère ait été testée positive au virus au Pays de Galles.

La transmission du virus de la mère à l'enfant - dans l'utérus ou au moment de l'accouchement, avant le contact du nourrisson avec les sécrétions respiratoires de la mère - est rare, m'a déclaré le Dr Adam Ratner, directeur des maladies infectieuses pédiatriques à l'école de médecine de l'université de New York et à l'hôpital pour enfants de Hassenfeld à NYU Langone Health.

Lire aussi:

La pollution de l'air liée à l'augmentation du risque de décès par Covid-19

Coronavirus : pourquoi il est difficile de se laver les mains dans certains pays

Bien sûr, il faut faire attention, dit-il, "il s'agit d'une situation qui évolue rapidement et de nouvelles données peuvent apparaître".

Selon le Dr Ratner, certaines données émergentes suggèrent que le nouveau coronavirus peut être détecté dans les tissus placentaires.

On a également signalé des cas de décès de bébés chez des femmes enceintes atteints d'une infection aiguë, dit-il, "mais cela peut être pour des raisons autres que l'infection directe du fœtus".

Le Dr Ratner a également fait état de "réponses d'anticorps" chez les nouveau-nés qui pourraient être "compatibles avec une infection dans l'utérus ou à l'accouchement". Cela signifierait que le bébé pourrait avoir été infecté dans l'utérus.

"Il est très important de continuer à examiner ces questions et de se pencher sur les résultats des nourrissons nés de mères atteintes de Covid-19, même s'ils ne sont pas infectés dans l'utérus", a déclaré le Dr Ratner.

Le Dr Ratner a déclaré qu'il avait aidé à soigner un certain nombre de nourrissons nés de mères infectées dans son hôpital.

"Nous avons autorisé l'allaitement au lait maternel et nous essayons de trouver des dispositions pour protéger le nourrisson contre l'infection au virus en bas âge.

"Les très jeunes enfants que j'ai vus contracter l'infection se sont généralement bien portés", a-t-il déclaré.

A l'hôpital de Mumbai, le nombre de nourrissons nés de mères testées positif au Covid-19 a été d'un peu plus de 20 % du total des bébés nés pendant la même période.

"La seule fois où nous nous sommes sentis vraiment bouleversés, c'est lorsqu'une mère infectée de 28 ans est décédée la semaine dernière après avoir accouché d'un garçon en bonne santé. Son foie était défaillant et elle s'enfonçait rapidement", m'a dit le Dr Nayak.

"Il a réalisé à quel point nous étions impuissants pendant le traitement. Elle n'arrêtait pas de demander, impuissante, "Peut-on faire quelque chose ?

Regarder aussi:

Media playback is unsupported on your device

Let's block ads! (Why?)